Ligue de hockey junior majeur du Québec

 

Les travaux de Jean Brousseau

Anthony Marcotte

Le gouverneur des Wildcats de Moncton, Jean Brousseau, a récemment tiré sa révérence après six ans de loyaux services comme président du bureau des gouverneurs. À travers ce fructueux règne, M. Brousseau aura remporté deux coupes du Président en cinq saisons, en 2006 et 2010.

« Je me retire avec le sentiment du devoir accompli. Je suis très heureux du progrès que la LHJMQ a réalisé pendant mes années comme président. Nous avons travaillé très fort pour pouvoir améliorer les cadres du circuit du mieux qu’on le pouvait. Je pense que l’amélioration des bourses d’études consacrées aux joueurs et leur encadrement est ce qui me rend le plus fier », confie M. Brousseau, qui demeure le gouverneur de l’équipe mais ne siégera plus sur le comité exécutif.

Le président du bureau des gouverneurs est appelé à accompagner le commissaire de la LHJMQ, Gilles Courteau, à plusieurs événements d’importance, dont le championnat du monde de hockey junior auquel Jean Brousseau a assisté à plusieurs reprises. Très impliqué sur le plan décisionnel du circuit, il ne se gêne pour énumérer les réalisations accomplies au cours des dernières années. Et il y en a beaucoup.

« Nous avons fait énormément de progrès, notamment dans le domaine de la gouvernance, que ce soit au niveau de la violence gratuite, de la  nouvelle politique anti-dopage, le système d’alternance des gouverneurs qui siègent sur le comité exécutif, la signature du nouveau contrat du commissaire. Je suis aussi très content qu’à chaque année, nous puissions rencontrer M. Courteau pour lui présenter un nouveau plan annuel concocté par les représentants de tous les clubs de la ligue », poursuit celui qui a été remplacé par un homme qui porte le même nom que lui, Louis Brousseau, des Voltigeurs de Drummondville. Et non, les deux hommes n’ont aucun lien de parenté.

Une relation solide avec Robert Irving

Le propriétaire des Wildcats de Moncton, Robert Irving, fait partie du groupe de propriétaires les plus influents de toute la ligue canadienne de hockey junior. Celui qui fait fortune dans le marché des transports, de la pomme de terre et du papier hygiénique est un homme très en vue à tous les matchs des Wildcats, assis près du banc de son équipe. Pour améliorer son club, tous les moyens sont bons et il n’hésite jamais à sortir le portefeuille pour attirer des joueurs de fort calibre en provenance de l’Europe. Un mystérieux personnage dont Jean Brousseau est le confident.

« Je pense que M. Irving est le meilleur propriétaire de la Ligue canadienne de hockey. La raison pourquoi je dis ça, c’est que tout ce qu’il fait, il le fait pour les joueurs. Quand il veut quelque chose, il ne perd pas son temps pour aller la chercher. Je considère que bien peu de jeunes à travers le Canada ont l’encadrement qu’on leur offre ici à Moncton. »

Robert Irving et l’organisation des Wildcats travaillent extrêmement fort pour doter la ville de Moncton d’un nouvel amphithéâtre pour y présenter les matchs de l’équipe, mais aussi dans le but d’accueillir d’importants spectacles. Un dossier qui avance à pas de tortue, mais Jean Brousseau a bon espoir qu’il voit le jour dans les prochaines années.

« Chaque saison, nous avons énormément de difficultés à jouer les séries éliminatoires dans notre édifice. Je pense qu’on a l’aréna le plus occupé de toute la LHJMQ. Au début de l’année, on nous donne seulement 36 soirs pour présenter nos matchs pré-saisons et de saison régulières. Pour ce qui est des séries, c’est un véritable casse-tête. Quatre jours sur cinq, nous devons changer de patinoire pour nos entraînements. Ce n’est vraiment pas l’idéal.  Présentement, trois terrains ont été identifiés pour y construire un édifice multifonctionnel de 10 000 sièges pour donner à la ville de Moncton, un endroit qui pourra accueillir les mêmes spectacles qu’à St-Jean, Halifax et St-John’s», explique M. Broussau.

Après un début de saison en dents-de-scie, les Wildcats ont montré les dents dans les dernières semaines. Les nouveaux joueurs en provenance des Cataractes de Shawinigan pour compléter la gigantesque transaction impliquant Brandon Gormley ont eu besoin d’une certaine période d’acclimatation. Les Alex Dubeau, Jonathan Racine, Jonathan Narbonne et Yannick Veilleux font maintenant partie du noyau de cette formation que plusieurs considèrent, sur papier, comme l’une des cinq formations les plus susceptibles de lever la Coupe du Président à la fin de la saison.

 
 

Calendrier et Résultats

22 avril / 2014

 
BAC
1
4
BLB
Final
 
 
HAL
6
5
VDO
Final (P1)
 

23 avril / 2014

 
BAC
VS
BLB
19h30 HE
 
 
HAL
VS
VDO
19h30 HE
 

25 avril / 2014

 
BLB
VS
BAC
19h30 HE
 

26 avril / 2014

 
VDO
VS
HAL
18h00 HE
 

27 avril / 2014

 
BAC
VS
BLB
16h00 HE
 

28 avril / 2014

 
HAL
VS
VDO
19h00 HE
 

29 avril / 2014

 
VDO
VS
HAL
19h00 HE
 
 
BLB
VS
BAC
19h30 HE
 

16 mai / 2014

 
QMJH
VS
LDN
19h00 HE
 
 

17 mai / 2014

 
OHL
VS
WHL
16h00 HE
 
 
 

Zone des partisans

ABONNEZ-VOUS AU BULLETIN DES ESPOIRS

Soyez les premiers à savoir ce qui se passe dans la LHJMQ