Ligue de hockey junior majeur du Québec

 

Une étoile est née

Benoit Plamondon

David Honzik n’a peut-être pas encore mesuré l’impact que ses performances en séries pourraient avoir sur le prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey. Le gardien de but de 17 ans, principal acteur du surprenant parcours des Tigres lors du tournoi printanier, ne sait toujours pas s’il assistera, en juin prochain, aux assises annuelles du circuit Bettman, à Saint Paul, dans l’État du Minnesota.

Répertorié au 13e échelon parmi tous les cerbères évoluant en Amérique du Nord dans le rapport final de la Centrale de recrutement de la LNH publié le 11 avril dernier, Honzik, de l’opinion de plusieurs dépisteurs, occupe une place plus appréciable sur leur liste.

Certains avancent même qu’il pourrait être réclamé au premier tour. Il est, de l’avis de plusieurs d’entre eux, le plus bel espoir de la Ligue canadienne de hockey à cette position lors du prochain repêchage.

Sous le choc après l’élimination des siens en cinq matchs face aux Sea Dogs de Saint John, le Tchèque ne savait pas trop quoi penser de ses récentes performances. Conscient qu’il a gagné des points aux yeux des recruteurs, il a admis ne pas savoir quel impact ça peut avoir sur son rang de sélection. Au bord des larmes lorsqu’interrogé à ce sujet à la suite du revers des Tigres face aux Sea Dogs, il a plutôt fait savoir qu’il était amer de voir sa saison prendre fin.

Il faut dire qu’Honzik a vécu une saison forte en rebondissements et en émotions. Issu du programme de hockey mineur tchèque, il ne devait faire le saut en Amérique du Nord qu’en septembre prochain. Il a cependant changé son fusil d’épaule au cours de l’été, décidant de se rapporter immédiatement aux Tigres. Pour la première fois de sa vie, Honzik a donc vécu les séries éliminatoires nord-américaines.

«Ça n’a rien à voir avec ce que j’avais vécu auparavant. L’enjeu est plus grand, l’intensité est plus élevée, l’engouement des partisans est plus fort. Les séries éliminatoires sont très spéciales en Amérique du Nord. Pour rien au monde, je ne regrette ma décision. Je ne vois pas comment je pourrais m’en vouloir d’être venu ici. Je n’ai jamais progressé autant en une saison», a-t-il partagé.

Le portier européen n’a cependant pas toujours fait écarquiller les yeux cette saison. Au cours du calendrier régulier, il a parfois été critiqué pour son inconstance. Il a conservé, en 36 sorties cette saison, une moyenne de buts alloués de 3,54 et un pourcentage d’arrêts de .884. En éliminatoires, il est véritablement sorti de sa coquille, conservant un pourcentage d’efficacité de .919.

Durant son parcours en séries, il s’est attiré les éloges de plusieurs hommes de hockey, dont Réal Paiement, du Titan d’Acadie-Bathurst, et Gerard Gallant, des Sea Dogs de Saint John. Ce dernier estime qu’on reverra Honzik dans la grande ligue prochainement. Honzik, grâce à ses performances en séries, est devenu, ni plus ni moins, l’un des gardiens étoiles du circuit Courteau, et ce, à 17 ans seulement.

Un joueur «spécial»


Honzik n’a pas uniquement impressionné la planète hockey par ses performances, mais également par sa prestance devant la cage des félins. Inspirant calme et confiance, il a littéralement guidé la destinée des siens, prouvant qu’il excellait sous pression. À tous les matchs éliminatoires, ou presque, les Victoriavillois ont obtenu une chance de l’emporter grâce à lui, et ce, face à deux des meilleures formations du circuit.

Ce rendement ne surprend pas son entraîneur chez les Tigres, Daniel Fréchette, qui a le mandat, pour la première fois dans sa carrière, de développer un gardien de but européen.

«Il nous a surpris en séries, mais d’un autre côté, on le voyait venir. Après les fêtes, il avait une prestance devant son filet. Sa technique était relativement bonne à son arrivée. David m’a toutefois impressionné par la vitesse avec laquelle il s’est adapté dans son nouvel environnement. Il faut dire qu’il a une mentalité qui ressemble beaucoup à celle des Nord-Américains. Il possède également une excellente éthique de travail. Il est exceptionnellement calme et ne ménage pas les efforts. Il est toujours impatient de sauter sur la glace, même lors des séances d’entraînement. Son désir de gagner fait aussi de lui un joueur très spécial, qu’on ne retrouve pas partout. Il est extrêmement talentueux. Il faut des couilles pour faire ce qu’il a accompli en séries. Il n’a que 17 ans, mais on aurait dit qu’il en avait 19», a-t-il fait valoir.

Le directeur général des Tigres, Jérôme Mésonéro, se compte évidemment chanceux d’avoir un jeune gardien aussi talentueux en ses rangs. Il estime d’ailleurs que l’année qu’il vient de passer dans les Bois-Francs sera largement bénéfique pour le portier de 6’3’’ et 194 livres.

«Il ne devait pas se rapporter avant l’an prochain. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avions attendu le 33e rang avant de le réclamer. Nous aurions été prêts à le sélectionner au sixième rang, mais son agent nous a dit qu’il ne viendrait pas. Nous avons donc transigé notre choix pour le sélectionner plus tard», a-t-il expliqué.

Comptant déjà une saison à son actif au sein du circuit Courteau, Honzik prendra possiblement du galon l’an prochain, lui qui était au cœur d’un système d’alternance avec Antonio Mastropietro cette saison. Il pourrait même permettre aux Tigres de redevenir des aspirants au titre de la coupe du Président plus rapidement que le plan initialement prévu par l’organisation.

«Lorsqu’il est arrivé, on a tout de suite su qu’on avait un joueur spécial entre les mains. David est en mission. Il souhaite devenir un hockeyeur professionnel et il prend les moyens pour y arriver. Je m’attends à pouvoir aller beaucoup plus loin avec lui la saison prochaine. Il aura probablement été repêché par une équipe de la LNH. Il aura vécu un camp professionnel. On pourra alors développer davantage son potentiel», a poursuivi Fréchette.

Les dernières séries d’Honzik se sont possiblement avéré le tournant de sa jeune carrière. S’il poursuit dans la même veine, il pourrait, dès l’hiver prochain, percer l’alignement de l’équipe nationale tchèque des moins de 20 ans. L’avenir s’annonce donc prometteur pour Honzik.

photo : Sylvain Buisson

 
 

Calendrier et Résultats

21 octobre / 2014

 
GAT
4
6
RIM
Final
 

22 octobre / 2014

 
ROU
VS
SHA
19h00 HE
 

23 octobre / 2014

 
BAC
VS
CAP
18h00 HE
 
 
VDO
VS
SHE
 

24 octobre / 2014

 
QUE
VS
BAT
18h30 HE
 
 
 
 
VDO
VS
BLB
19h00 HE
 
 
 
 
HAL
VS
GAT
 
 
ROU
VS
RIM
 

25 octobre / 2014

 
HAL
VS
BLB
16h00 HE
 
 
 
GAT
VS
SHA
16h00 HE
 
 
 
VIC
VS
CHI
16h00 HE
 
 
 
BAC
VS
SNB
18h00 HE
 
 
 
QUE
VS
CHA
18h30 HE
 
 
 
MON
VS
DRU
19h00 HE
 
 
 

Zone des partisans

ABONNEZ-VOUS AU BULLETIN DES ESPOIRS

Soyez les premiers à savoir ce qui se passe dans la LHJMQ